Lionel Zinciroglu, notre candidat

Lionel Zinciroglu et sa fille

Qui suis-je ?

Je n'étais pas encore né quand mes parents, ouvriers, se sont installés au Kremlin-Bicêtre, en 1985. Quatrième enfant d'une famille de six,  j'ai vécu et grandi ici, de façon modeste, et j'y ai suivi tout mon parcours scolaire : école maternelle Suzanne-Buisson, élémentaire Charles Péguy, collège Albert-Cron, lycée Darius-Milhaud.

Je m'y suis fait beaucoup amis. Comme de nombreux Kremlinois je suis allé au CSAKB, d'abord au multisports, puis à la section natation pendant quatre ans, enfin au handball pendant 8 ans. J'ai aussi fondé une famille ici.

A 31 ans, je rythme mon quotidien sur le tempo de ma vie de famille, avec mon épouse et ma fille de 18 mois.

Entrepreneur en ingénierie et pilotage de travaux, je suis également engagé dans le mouvement associatif avec l'objectif de lutter contre l’habitat indigne.

Depuis 3 ans, je me suis lancé dans la politique locale pour porter mes idées à l'échelle de la commune, inspiré, alimenté et motivé par mon ancrage kremlinois.

Pourquoi je m'engage ?

Comment en vient-on à faire de la politique locale ?

Parce qu'on sent que quelque chose ne va pas dans sa ville, qu'on est persuadé que ça peut s'améliorer mais que pour cela il faut bien que quelqu'un s'engage.

Et on se dit, pourquoi pas moi ?

C'est bien de râler, de protester, d'avoir des idées, mais si je ne fais rien, si je ne donne pas de moi-même, rien ne se fera. Alors on réunit une équipe. Des bonnes volontés, des personnes de confiance, compétentes, toutes rassemblées dans le désir de transformer la ville pour qu'elle soit à la hauteur de ce qu'elle mérite.

Le Kremlin-Bicêtre a des atouts.

On ne va pas jeter tout ce qui a été fait par la municipalité en place. Depuis l'élection de Jean-Luc Laurent, en 1995 (j'avais 8 ans !), secondé, déjà !, par Jean-Marc Nicolle, la ville a changé. De bonnes choses ont été faites, d'autres non. Le temps use. Les idées se raréfient. Les mauvaises habitudes s'enracinent.

Les Kremlinois ont vécu douloureusement l'épisode de la mise en examen du maire, qui a révélé des pratiques « limites » ainsi que des failles béantes dans la majorité.

Il est temps de retrouver de la jeunesse, de l'envie. Il est temps de renouveler le mode de gouvernance, de tester de nouvelles idées, de porter une nouvelle vision pour notre ville. Je ne me suis pas lancé dans cette campagne municipale sur un coup de tête.

Mon engagement est le fruit d'une longue réflexion, nourrie d'observations, de discussions avec des proches, des amis, des Kremlinois de toutes générations et de tous quartiers.

Je suis soutenu par La République En Marche !  et nous avons tissé un partenariat fort avec le MoDEM pour conduire une liste de Kremlinoises et Kremlinois engagés pour leur Ville.

« Ensemble Changeons Le KB ! » Oui, c'est à vous, c'est à nous de tout faire pour que le Kremlin-Bicêtre aille de l'avant, dans un cheminement partagé et un environnement plus humain, plus apaisé, plus chaleureux.

Je lance un appel fort à l’engagement pour toutes celles et ceux qui souhaitent renouveler la politique locale avec nous.

Le Partenariat

Nadia Chiboub

Kremlinoise depuis de nombreuses années, j’ai fréquenté les écoles publiques de la ville et reçu une éducation républicaine.

Salariée du secteur privé, je suis Conseillère sociale dans le domaine du logement des salariés.

Sensible à l’accès à l’emploi, je suis engagée dans une association œuvrant pour l’égalité des chances des jeunes diplômés.

Depuis 2014, je suis élue conseillère municipale dans l’opposition, groupe MoDem et Centristes et reste très attachée à la transparence, la démocratie et la laïcité.

J’ai pu constater et déplorer la dégradation de la gouvernance de la majorité municipale.

Un partenariat a été noué avec Lionel Zinciroglu, afin d’unir nos forces pour offrir une alternance politique à notre commune.

Enguerrand Delannoy

42 ans, marié et père d’un enfant a commencé sa vie professionnelle dans le privé dans un cabinet d’audit. Puis il a travaillé dans le public avec des personnalités comme Gilles Carrez, député du val de Marne, Jean Pierre Raffarin, Alain Juppe et Valerie Pécresse.

Il conçoit son engagement comme le service des autres et de ses convictions. C’est la raison pour laquelle il s’engage naturellement pour changer sa ville, le Kremlin Bicêtre.

Jean-Pierre Ruggieri

Enfant du Kremlin-Bicêtre, il a été scolarisé à l’école Benoît Malon puis au collège Jean Perrin, et il a joué au handball pendant de nombreuses années au CSAKB.

Il a suivi des études universitaires de gestion publique à Paris. Il a exercé pendant 8 ans des fonctions de directeur de cabinet d’une ville de plus de 160 000 habitants.

Père de famille, il est actuellement directeur d’un établissement public de 300 salariés qui gère la restauration scolaire de 12 000 enfants de 3 à 17 ans.

Ce partenariat basé sur la confiance, se fera avec vous, Chères Kremlinoises, Chers Kremlinois.

Nos équipes

Nos équipes se complètent de jour en jour.

Nous sommes des femmes et des hommes motivés, engagés et passionnés par cette ville où nous résidons. Issus de la société civile, nous souhaitons proposer un projet pragmatique, réaliste et novateur aux Kremlinois.

Pour ce faire, nous sillonnons tous les jours les rues du Kremlin-Bicêtre pour recueillir vos avis.

Avec vous, Kremlinoises et Kremlinois, nous réinventerons cette Ville. 

Rejoignez-nous pour faire de cette équipe la prochaine équipe municipale du Kremlin-Bicêtre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK